Dans le NYT, Paul Krugman s’emporte contre le « monopsone » de Amazon

Amazon’s Monopsony Is Not O.K. - NYTimes.com

Dans son édito du NYT, Paul Krugman estime que Amazon est trop puissant et que les méthodes de l’entreprise finissent par faire du mal aux Etats-Unis.

Plusieurs points sont intéressants :

  • Les produits de Amazon sont plébiscités par les consommateurs, mais ceux de la Standard Oil de Rockfeller l’étaient tout autant
  • A l’occasion d’une dispute commerciale sur les marges dans la vente de livres, Amazon a commencé à ralentir la livraison, augmenter les prix ou rediriger les consommateurs de livres Hachette.
  • Ces stratégies commerciales ressemblent trait pour trait à celles de l’époque des « barons voleurs », comme Standard Oil qui pouvait refuser de livrer du pétrole aux entreprises qui contestaient ses conditions
  • Amazon n’essaie pas d’exploiter ses consommateurs, mais ses producteurs. Ce n’est pas un monopole, mais un monopsone – un acheteur unique en situation de tirer les prix d’achat vers le bas.
  • Ce pouvoir est bien plus grand que ce suggèrent les seules parts de marché. Le simple fait de ne pas vendre un livre sur Amazon risque d’entraver le processus de bouche à oreille qui est au coeur de la vente de biens culturels.
  • L’exemple de Hachette montre qu’on ne peut pas faire confiance à Amazon.
  • La principale question est celle de l’influence déloyale d’Amazon qui va bien au-delà de la question de son combat avec Hachette. Par exemple, le blog Bits du NYT a repéré que le dernier livre des ultralibéraux frères Koch était disponible en livraison immédiate tandis que celui du démocrate Paul Ryan n’était disponible que sous 2 à 3 semaines.
  • Finalement, pour Krugman, la question qui se pose n’est pas de savoir si Amazon bénéficie aux consommateurs, mais si l’entreprise abuse de sa position. Pour lui, la réponse ne fait pas de doute.

Au-delà de l’angle des critiques de Amazon qui s’axe de moins en moins sur le droit de la concurrence, et de plus en plus sur la diversité d’information, c’était l’occasion d’apprendre le mot « monopsone » qui décrit la situation de quelqu’un qui est le seul acheteur sur un marché.

L’article est ici : Amazon’s Monopsony Is Not O.K. – NYTimes.com.