Et si on jugeait les députés sur leur historique de vote ?

Un peu comme aux USA quoi… open data, open gouvernement, etc. Et du coup ils auraient aussi plus de responsabilités, et mériteraient peut être de bénéficier d’une équipe un peu plus lourde – une sorte de cabinet comme pour les ministres.

«On ne sait pas ce que votent nos députés» – Libération.