Alexandre Michelin réclame plus de moyens pour la fiction française

Avec l’entrée de la fiction télévisée dans l’ère du blockbuster, la recette du succès commence à être connue : plus de créativité, plus d’argent, et plus de moyens de distribution… mais personne en France n’a l’air de vouloir sortir le carnet de chèques.

C’est d’autant plus dommage que les succès sont là, et de nature très différentes : Netflix et Youtube bien sur, mais aussi Twitch, Lynda, Vimeo. Et peut-être bientôt Afrostream et quelques autres.

J’avais d’ailleurs déjà eu l’occasion d’en parler :

Le point commun de ces projets tient à ce qu’ils sont tous bâtis sur la production d’oeuvres originales, qu’elles soient créées par les usagers (Youtube, Twitch), ou qu’elles soient financées et produites par leurs propres services (Netflix, Amazon).

Ce qui signifie que pour pour concurrencer Youtube et Netflix, il faut s’en donner les moyens. Même les producteurs et les diffuseurs traditionnels l’ont compris depuis que la visionnaire AMC s’est lancé dans une guerre financière avec HBO en créant Mad Men, Breaking Bad et The Walking Dead.

Alors qui aujourd’hui est prêt à prendre ces risques et à annoncer des investissements importants dans ce secteur ? Comme le rappelle Alexandre, Netflix aujourd’hui, c’est 20 séries de niveau triple A produites en 2015.

Et la France, combien de divisions ?

Allez lire la tribune d’Alexandre Michelin : Que les diffuseurs se réveillent